Résistance Identitaire Européenne

Antisémitisme présumé au carnaval d'Alost : l'Europe invite la Belgique à prendre des mesures

charsemite

La Commission européenne a fermement condamné mardi les représentations antisémites qu'un groupe a fait défiler dimanche sur un char du carnaval d'Alost, demandant à la Belgique de "prendre les mesures qui s'imposent".

"Il devrait être évident pour tous que faire défiler des représentations de ce type dans des rues d'Europe est absolument impensable, 74 ans après la Shoah", a affirmé le porte-parole en chef de la Commission européenne, Margaritis Schinas, interrogé lors du point presse quotidien.

"Il incombe aux autorités nationales de prendre les mesures qui s'imposent sur la base du droit applicable", a-t-il ajouté, répétant que la Commission condamnait fermement toute manifestation d'antisémitisme.

Lundi, le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) et le Forum der Joodse Organisaties (FJO) ont dénoncé la présence de marionnettes représentant des juifs au nez crochu et aux coffres remplis d'argent dans le défilé du carnaval d'Alost. Les deux coupoles ont saisi Unia, le centre interfédéral de lutte contre les discriminations.

En réponse à la montée de l'antisémitisme en Europe, la Commission a nommé récemment un coordinateur chargé de la lutte contre l'antisémitisme qui assure la liaison avec les communautés juives et renforce la collaboration avec les organisations travaillant dans ce domaine. Les Etats membres se sont aussi réengagés récemment en ce sens.

 

Source : Belga

Imprimer

Erdogan insulte les Australiens et les Néo-zélandais

Il n’était pas devant la Sublime Porte et des têtes tranchées ne trônent pas devant le Palais de Topkapi mais Recep Tayip Erdogan s’est vu pousser des ailes de sultan et a, le temps d’un meeting, recréé artificiellement l’orgueil conquérant et sanguinaire d’un Empire ottoman qui, heureusement, n’existe plus.

Dans un meeting à l’ouest de la Turquie, Erdogan a tenu des propos extrêmement violents à l’encontre des dirigeants australiens et néo-zélandais suite à la tuerie de Christchurch. « Ce n’est pas un acte isolé, c’est quelque chose d’organisé », avait-il affirmé dans le cadre de ce meeting précédant les élections locales turques. « Ils sont en train de nous tester avec le message qu’ils nous envoient depuis la Nouvelle-Zélande, à 16 500 kilomètres d’ici. »

Dans une référence à la présence pendant la Première Guerre mondiale de contingents australiens et néo-zélandais engagés contre les forces ottomanes, il avait lancé : « Il y a un siècle, vos aïeux sont repartis à pied ou dans des cercueils. Si votre intention est la même que la leur, nous vous attendons. » Référence directe à la bataille de Gallipoli ou des Dardanelles qui avait causé la mort de dizaines de milliers de combattants de part et d’autre et qui s’était soldée par une victoire turque.

Les réactions australiennes et néo-zélandaises ne se sont pas fait attendre, le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré : « Des propos ont été tenus par le président turc Erdogan que je considère extrêmement offensants pour les Australiens et extrêmement irréfléchis dans l’environnement très sensible dans lequel nous sommes. ».

Le Premier ministre australien a tenu ce discours après avoir convoqué l’ambassadeur turc dont il a rejeté en bloc les tentatives d’excuses. « J’attends, et j’ai demandé, que ces propos soient clarifiés, soient retirés », a déclaré le chef du gouvernement australien. « J’attendrai de voir ce que sera la réaction du gouvernement turc avant de décider d’autres mesures, mais je peux vous dire que toutes les options sont sur la table » a-t-il conclu.

Cette utilisation est « totalement injuste » et « menace l’avenir et la sécurité du peuple néo-zélandais et de nos citoyens à l’étranger », a-t-il déclaré. Winston Peters a annoncé mardi qu’il se rendrait en Turquie cette semaine à la demande d’Ankara pour assister à une réunion spéciale de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Des propos ignobles et une provocation terrible du chef de l’état turc. On pourrait s’arrêter là. Mais il y a eu Utrecht. Il y a eu cet attentat abominable commis par un ressortissant turc. Il y a eu cette propagande inouïe de la télévision turque qui a déclaré pendant toute une journée qu’il s’agissait d’un terroriste d’extrême droite.

Erdogan, en réalité, a compris que l’Occident avait baissé culotte depuis deux décennies. Lui a compris l’importance politique de ressasser les hauts faits historiques de son pays. Il sait qu’en face, l’Occident n’a pas fini de s’excuser. Et qu’aucun Australien, Français, Anglais n’aura le courage de lui rappeler Vienne ou Lépante.

Erdogan a compris que nous étions faibles. Et il tapera sans la moindre faiblesse.

Etienne Defay

Article paru dans Présent  du 21 mars 2019

Imprimer

Bienvenue en Nouvelle-Zélandkistan !

Décidément, nous n’avons pas fini de nous marrer en ce somptueux âge de fer ! Chaque subversion, chaque inversion de tout ce qui est sain, beau et bon devient la norme, au point que notre monde ressemble un peu plus chaque jour à une (mauvaise) blague. Mariage homosexuel, plug anal géant érigé en œuvre d’art, gender studies, vaches équipées de hublots et bientôt viande 100 % synthétique. Qu’est-ce qu’on rigole !

Mais, en ce début d’année 2019, nous souhaitons tirer notre chapeau à l’islam qui est à deux doigts de conquérir un petit bout d’île du Pacifique nommée Nouvelle-Zélande. Bon, il faut dire qu’excepté l’équipe de Rugby des All Blacks et du cinéaste Peter Jackson, il n’y a pas grand-chose. Enfin, si : il y a des musulmans et des mosquées. Ces derniers ont d’ailleurs passé un sale quart d’heure il y a peu. Bilan ? 50 morts et une vingtaine de blessés. Les médias et tous les autres collabos de la planète ont (discrètement) sauté de joie en apprenant que le tueur se revendiquait ethnonationaliste et eco-fasciste, bref d’extrême-droite.

Jacinda Ardern

Jacinda Ardern

La réaction ne se fait pas attendre. La courageuse crétine de premier ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, apparaît voilée et le modèle d’arme à feu ayant servi au massacre - le fameux AR-15 chambré en 5,56 NATO – se trouve en voie d’être interdit (heureusement que le tueur n’a pas commis son acte avec une fourchette !). En France, on en profite pour disqualifier cette horrible théorie du complot qui donne son nom au manifeste publié par le tueur sur internet, celle du Grand Remplacement. Nous invitons tous ces bobos négationnistes à se rendre aux points d’accueil des CAF des moyennes et grandes villes de France (ou tout simplement en région parisienne) pour se faire leur idée sur la question.

voiléesblanches

Mais voilà qu’aujourd’hui, vendredi 22 mars, les femmes du pays s’affichent avec le voile islamique en soutien à la communauté musulmane du pays ! Opération « Un voile pour l’harmonie ». Ces connes ont peut-être malgré elles compris toute la logique de la paix musulmane, c’est-à-dire que l’harmonie, la paix n’est possible qu’une fois tout le monde musulman ! Pour rappel, islam signifie soumission… Une logique simple, pour une religion simple, destinée à des gens simples. En définitive, ces cruches montrent au monde entier, au monde musulman notamment (qui doit se rouler par terre en pleurant de rire) qu’elles sont symboliquement soumises. Même plus besoin de Dar al-Harb ! Plus besoin d’invasion par les ventres ou de soft-power musulman : les bisounours occidentaux s’offrent à vous GRATOS. Petite précision tout de même : l’une des deux mosquées prises pour cible avait formé deux dinguos partis imposer l’amour universel au Yémen (http://www.thomasjoly.fr/2019/03/la-mosquee-attaquee-de-christchurch-avait-radicalise-et-fourni-deux-djihadistes-a-une-cellule-d-al-qaeda.html?fbclid=IwAR0rBjyeY7eYaxpe5hbkafPh5f_4zpGaPOlfT0TV_K2UiCBYAKepKGHqN5M )

voiléesblanches1

L’Occident, comme civilisation, démontre encore une fois l’ampleur de la maladie mentale qui l’affecte. Le bon sens a déguerpis en quatrième vitesse, les défenses immunitaires ont été jeté à la poubelle il y a fort longtemps. Il est de notre devoir de constituer des poches de résistance face à ce bazar post-moderne et, surtout, nous devons nous assurer que nos enfants, et plus particulièrement nos filles et nos petites-filles, ne deviennent jamais l’une de ces connes ethnomasochistes et xénophiles.

 par Thierry Durolle pour terreetpeuple.com

 

 

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites