Résistance Identitaire Européenne

Le capitalisme woke: un Moloch !

capw1

 

L'union fait la force. La démocratie se nourrit de cette idée. C'est pourquoi nous devons nous sentir seuls, isolés dans la forêt. C'est la méthode des élites fonctionnelles qui nous gouvernent. Leur secteur médiatique crée à tout moment l'illusion que nous sommes seuls chez nous : mais la rue, les écoles et les universités, les gouvernements, tout cela leur appartient.

Lire la suite

Imprimer

Faits & Documents – n° 507 est paru ! (ainsi que le n° 508)

 

Faits & Documents est une lettre bimensuelle de 12 pages, fondée par Emmanuel RATIER, qui traite essentiellement de l’actualité politique, économique et culturelle, française et internationale.

Faits & Documents paraît avec régularité depuis plus de vingt-cinq ans et s’est imposé comme l’une de principales lettres confidentielles françaises. Chaque numéro apporte des dizaines de révélations exclusives, des documents confidentiels, des portraits uniques en leur genre, des informations criblées de haute qualité sur la France.

Lire la suite

Imprimer

Les stratégies militaires modernes de la Chine

smm1

 

Les modifications apportées au Livre blanc clarifient l'orientation du développement militaire de la Chine.

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, le déclenchement de la guerre du Golfe et la mise en œuvre de nouvelles réformes militaires dans le monde entier ont montré que la guerre mécanisée allait être remplacée par une nouvelle forme de guerre: la guerre de l'information. La manière de traiter efficacement les nouveaux défis de sécurité de la Chine et les préparatifs militaires pour la nouvelle révolution militaire mondiale sont devenus les questions militaires les plus importantes mises à l'étude à l'époque.

Lire la suite

Imprimer

Quelques réflexions sur la langue de Tolkien dans « Le Seigneur des Anneaux »

tol1

 

Un article publié récemment dans le Corriere della Sera, par Dario Fertilio (1), a rappelé les rejetés les plus étonnants, et souvent inexplicables, du prix Nobel de littérature ; confirmant le fait que la liste des exclus est peut-être plus illustre que celle des lauréats du célèbre prix (2). Parmi les auteurs jugés « pas à la hauteur » figure également le nom de J. R. R. Tolkien. La raison de ce rejet est surprenante : il semble que l'anglais utilisé par l'écrivain et linguiste dans ses romans n'était pas digne d'un tel prix. Dans la présente analyse, nous entendons fournir, pour des raisons évidentes d'espace, seulement des indications premières et des clés d'interprétation sur un sujet décidément complexe qui n'a pratiquement pas été étudié dans la littérature de ce type en langue italienne. Pour en revenir à l'article précité de Fertilio, nous lisons comment les jurés choisis par l'Académie royale des sciences de Suède, à l'époque, ont qualifié l'œuvre de Tolkien de « prose de second ordre », et peu importe s'il s'agit de l'un des auteurs les plus lus et les plus appréciés de toute l'histoire de la littérature mondiale. L'absurdité est atteinte quand on sait que non seulement Tolkien était professeur de littérature anglaise médiévale à Oxford, mais aussi traducteur expert de textes anciens (3). Sur cette question, il peut être utile de citer un essai intéressant de l'universitaire anglo-saxon Ross Smith, dans lequel la passion de Tolkien pour le vieil anglais, et donc pour les racines mêmes de la langue anglaise, est mise en évidence :

« Un article du professeur Tom Shippey intitulé Tolkien et le poète de Beowulf commence par la question rhétorique suivante : 'Tolkien s'est-il jamais demandé s'il pouvait être le poète de Beowulf réincarné ?' » (4).

Lire la suite

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites