Résistance Identitaire Européenne

Mythologie

Il va falloir t’y faire Jean-Ragnar !

valknut

 

Le 6 janvier 2021 vit l’irruption d’un pan du pays réel américain déferlait telle une tornade dans le Capitole des États-Unis, endroit qui abrite le congrès. Une foule composée de divers partisans de Donald Trump s’y est donnée en spectacle, semant l’effroi chez tous les bobos et les adversaires du président américain. Parmi eux, un certain « QAnon Shaman » au style pour le moins original mais dont les tatouages font l’objet d’analyses par les pseudos experts des plateaux télé et des réseaux sociaux.

L’un des symboles qui suscite le plus de réaction chez les merdias et autres SJW est ce que l’on nomme le Valknut. On le retrouve dès le VII siècle de l’ère commune, notamment sur plusieurs pierres runiques (celles de Tängelgarda et de Lärbro). Quel est sa véritable signification ? Nul ne peut être certain à 100 % bien que l’on pense qu’il soit rattaché au Dieu Wotan, et probablement à sa fonction psychopompe. Hors, à l’instar des runes, ce symbole serait (ou serait devenu) un symbole du wotanisme (id est du paganisme identitaire nordique, tel celui de Varg Vikernes par exemple), du suprémacisme blanc et du néo-nazisme. Une fois n’est pas coutume il faut saluer la débilité de ces bien-pensants qui font preuve d’un magnifique anachronisme pour les meilleurs d’entre eux!

Une autre réaction est celle de ces adeptes du style viking (merci au passage à la série Vikings...), des païens du dimanche et autres wiccans new-age qui ont adopté les runes et les Dieux nordiques : pas d’amalgames ! Ces braves gens n’ont absolument rien à voir avec les vilains nazis qui ont eu le culot de détourner les symboles nordiques, ni avec les identitaires blancs ! Bref, à les écouter, nous n’aurions pas la légitimité pour nous (ré)approprier, pour vivre le paganisme nordique (ou celte). Avec ce genre de débiles il ne faudra pas s’étonner de voir un Baldr transformé en icône LGBT ou Thor avec un t-shirt « Black lives matter ».

D’abord, il faut rappeler que les germains et les nordiques accordaient une importance à la ligné, aux ancêtres, donc au sang. La notion d’individu n’avait pas l’importance qu’elle revêt aujourd’hui contrairement à la lignée et au clan. Est-ce que nos païens du dimanche peuvent s’imaginer une telle chose ? Ensuite, en tant qu’européens blancs et en tant que français, nous avons toute la légitimité de nous réclamer des religions natives de l’Europe, tout comme les Bisounours en casque à cornes de race blanche ou les très méchants nationaux-socialistes. Il n’y a pas de droit, de copyright, ou de brevet en la matière : il n’y a que la voix de nos ancêtres qui résonne dans notre sang. Par conséquent, Jean-Ragnar l’ethno-masochiste n’a pas fini de nous voir brandir la foi de nos ancêtres face à ce monde vétuste et sans joie.

Thierry Durolle

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites