Résistance Identitaire Européenne

Histoire

Mercenaires, soldats de fortune et d'infortune par Alain Sanders

 

Mercenaires A4

 

On dit que le métier de mercenaire est, après l’espionnage et la prostitution, le plus vieux métier du monde. Avec un grand ancêtre : Xénophon et ses dix mille Grecs qui se mirent au service de Cyrus le Jeune, fils du roi des Perses, et en bisbille avec son frère Ataxerxès II.

L'histoire a retenu les surnoms de ces soldats de fortune? – et le plus souvent d’infortune – qui, tout au long des siècles ont guerroyé sous tous les cieux : Frondeurs, Routiers, Grandes Compagnies, Lansquenets, Condottieri, Affreux, etc.

La définition courante du mot « mercenaire » est : « Un homme qui se bat pour de l’argent dans une cause qui ne le concerne pas. » C'est très réducteur. D’abord parce que ces hommes se sont souvent battus pour des prunes. Mais (presque) toujours pour l’honneur. Et (presque) toujours pour leurs convictions.

C’est ce que raconte ce livre. Avec le souci fraternel de rendre hommage à ces « Oies sauvages » libres et indomptées !

 

Editions - Atelier Fol'Fer, 147 rue Bel-Air, 28260 La Chaussée d'Ivry.

TéL. : 06 74 68 24 40 - 20,00€

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites