Actualité

NON AU COUVRE-FEU ET A LA DICTATURE SANITAIRE

Publié le . Publié dans Communiqués

 

3dea9454a44b72de71eb04eaa110ace9

 

Le mercredi 14 octobre 2020, le président Emmanuel Macron a annoncé la reprise de l’état d’urgence sanitaire qui lui donne quasiment les pleins pouvoirs. Dans la foulée, il a annoncé un « couvre-feu » de 21h00 à 6h00 du matin à partir du samedi 17 octobre dans la région Île de France et 8 autres métropoles. Les contrevenants étant avertis d’une amende de 135 €, 1500 € en cas de récidive et, on l’imagine, la prison dans un troisième temps. Il s’est fendu ensuite d’un certain nombre de considérations moralisatrices visant à culpabiliser et infantiliser les français tout en s’immisçant dans leur vie privée. Déjà se profile une prolongation indéfinie de l’état d’urgence, avec report des élections à venir. Nous avons purement et simplement assisté au coup d’état d’un orgueilleux immature.

Macron n’a fait aucun mea culpa quant à la gestion de la crise par son gouvernement qui, rappelons-le, n’a fait aucun effort véritable pour rattraper le retard en équipement médical depuis le début de la crise du Covid et, pire, a refusé de mettre en œuvre les seules stratégies efficaces de traitement. Macron persiste à s’appuyer sur un soi-disant conseil scientifique dont bien des membres présentent des « conflits d’intérêt », expression douce pour désigner la corruption. Macron s’apprête aussi à poursuivre la ruine de la France par les faillites d’entreprises, le chômage de masse, la multiplication des pauvres et l’endettement.
Dans ce plan, il n’y a pas seulement le mariage pathétique de l’incompétence et de l’arrogance comme certains le disent, mais la poursuite locale d’un agenda oligarchique à l’échelle du monde occidental qui veut profiter de la crise du Covid pour s’emparer définitivement des richesses et réduire la population en servitude. C’est ce qu’ils appellent, « le Grand Reset ».
Il n’est pas question d’accepter que l’apprenti dictateur Macron poursuive tranquillement l’abaissement de notre peuple. Nous disons NON au couvre-feu et à toutes les mesures liberticides de ce régime.
Nous appelons à la RÉSISTANCE aux côtés de toutes les forces soucieuses d’une vie libre et digne. Peu importe ce qui a pu nous opposer hier, ce qui compte seul aujourd’hui c’est l’union des forces hostiles à la tyrannie sanitaire.
Nous appelons à la désobéissance face à toutes ces mesures et à la démission de ce président désormais illégitime.
Nous souhaitons que les choses se passent pacifiquement, mais le choix ne nous appartient pas…
En attendant, nous appelons les forces de l’ordre, méprisées par un régime qui les saupoudre de bonnes paroles mais les abandonne concrètement face aux racailles, à faire preuve de retenue et à ne pas participer à la persécution du peuple qu’elles ont reçu mission de protéger. À leurs membres, individuellement, de choisir la voie de l’HONNEUR et de la PATRIE.

 

VIVE LA LIBERTÉ, À BAS LA DICTATURE !

La direction de Terre & Peuple

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites