Résistance Identitaire Européenne

Quatre nouveaux centres d’accueil de clandestins dans le département de l’Hérault

24/04/2020 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) –Après le confinement d’immigrés clandestins mineurs à Palavas et Montpellier, le président de l’Hérault a annoncé que quatre nouveaux centres allaient ouvrir dans le département.

Quatre nouveaux centres d’accueil pour clandestins

Lors de la séance publique du Conseil Départemental de l’Hérault qui a eu lieu ce vendredi matin, Kleber Mesquida (PS) a fait le point sur l’engagement de la collectivité locale dans la gestion du confinement des mineurs non accompagnés (MNA, ex-mineurs isolés étrangers).

Le président du département est revenu sur l’installation d’environ cent cinquante de ces jeunes clandestins dans un centre de vacances à Palavas (réquisitionné par le préfet) ainsi que dans un hôtel de Montpellier. Mais Kleber Mesquida a également annoncé qu’il y aurait plusieurs autres initiatives de ce genre dans le département :

« Trois autres opérations sont à venir, une quatrième même, sur des communes du Nord-Ouest et du Nord de Montpellier, et puis dans le Biterrois ».

Les Mineurs Non Accompagnés, un sujet tabou ?

Le sujet des mineurs clandestins est très sensible dans le département, et notamment à Montpellier, en raison de l’insécurité que font régner certains de ces MNA. Même une partie de la gauche n’hésite pas à pointer du doigt les responsabilités du Conseil Départemental en charge de l’accueil et de l’hébergement de ces clandestins.

De son côté, Kleber Mesquida rejette la responsabilité sur l’Etat et le préfet :

« […] sur une des communes de la Métropole, il y a eu une pétition qui a été lancée, et le préfet a vertement rappelé que, quand il réquisitionnait, il n’y avait pas lieu de contester parce que c’est de l’intérêt public. Donc je ne donne pas les lieux précis, c’est le préfet qui prendra les arrêtés de réquisition. »

Un sujet qui deviendrait donc tabou, pour empêcher les oppositions mieux vaut éviter de donner les noms des communes… ni les montants attribués par le département ! C’est en tout ce qu’a pu découvrir le conseiller départemental Franck Manogil (groupe Défendre l’Hérault). Joint par Lengadoc Info il y a quelques jours pour un article sur le coût du confinement des MNA, l’élu d’opposition nous a fait parvenir un document du Département qui précisait ces coûts, document que nous avions alors publié :

 
Mineurs non accompagnésLa suite sur https://www.lengadoc-info.com/10256/politique/quatre-nouveaux-centres-accueil-clandestins-departement-herault/?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Quatre_nouveaux_centres_daccueil_de_clandestins_dans_le_dpartement_de_lHrault&utm_medium=email

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites