Résistance Identitaire Européenne

Loire-Atlantique : les entreprises recrutent des envahisseurs

La Bretagne et les Pays de la Loire manquent de main-d'œuvre. Dans ces deux régions, où le chômage est le plus bas de France, les entreprises commencent à se tourner vers des envahisseurs.

Les entreprises de Loire-Atlantique recrutent des envahisseurs qui disposent du statut de réfugiés. L'emploi, notamment de demandeurs d'asile, est une opportunité dans cette région, où le taux de chômage est le plus faible de France. Les chefs d'entreprises peinent également à trouver de la main-d'œuvre d'après eux.
Une association aide les envahisseurs à trouver un emploi.

"On a ouvert nos entreprises à l'accueil des étrangers et ça fonctionne très bien. L'entente entre les équipes fonctionne aussi très bien au sein de nos entreprises. On développe aussi ce côté-là des recrutements", indique Viviane Boursier, maraîchère. À Nantes, une association aide les envahisseurs à trouver du travail. L'an dernier, l'association Accompagnement migrants intégration a signé plus de 700 contrats de travail, soit 50 % de plus qu'en 2017.

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites