Résistance Identitaire Européenne

Loire-Atlantique : les entreprises recrutent des envahisseurs

La Bretagne et les Pays de la Loire manquent de main-d'œuvre. Dans ces deux régions, où le chômage est le plus bas de France, les entreprises commencent à se tourner vers des envahisseurs.

Les entreprises de Loire-Atlantique recrutent des envahisseurs qui disposent du statut de réfugiés. L'emploi, notamment de demandeurs d'asile, est une opportunité dans cette région, où le taux de chômage est le plus faible de France. Les chefs d'entreprises peinent également à trouver de la main-d'œuvre d'après eux.
Une association aide les envahisseurs à trouver un emploi.

"On a ouvert nos entreprises à l'accueil des étrangers et ça fonctionne très bien. L'entente entre les équipes fonctionne aussi très bien au sein de nos entreprises. On développe aussi ce côté-là des recrutements", indique Viviane Boursier, maraîchère. À Nantes, une association aide les envahisseurs à trouver du travail. L'an dernier, l'association Accompagnement migrants intégration a signé plus de 700 contrats de travail, soit 50 % de plus qu'en 2017.

Imprimer

France : les Algériens et les Marocains en tête des fraudeurs sociaux

Les Algériens et les Marocains seraient en tête des fraudeurs sociaux en France. Selon les chiffres avancés par Charles Prats, magistrat spécialisé dans la fraude fiscale et sociale en France, 1,8 million de numéros de Sécurité sociale seraient attribués avec de faux documents.

 

Selon cette estimation, il existerait donc « 1,8 million de numéros de sécurité attribués sur la base de faux documents », dans le cadre d’un processus d’attribution particulier, réalisé « manuellement », pour les personnes nées à l’étranger. 80 % de ces faux documents seraient d’origine algérienne, marocaine, congolaise et malienne.

Le magistrat spécialiste de la Fraude fiscale et Sociale Charles Prats a révélé, sur la chaîne française RMC, que « la fraude est simplissime. Il suffit de ne pas être né en France, puisque dans ce cas, votre numéro de sécurité sociale n’est pas attribué automatiquement selon le lieu de naissance mais manuellement sur la production d’actes d’état civil étrangers aisément falsifiables », soulignant que « 80 % de ces faux documents sont d’origine algérienne, marocaine, congolaise et malienne ».

Aucune réaction officielle n’a été faite par les autorités françaises sur cette affaire de fraude évaluée à 14 milliards d’euro par an. Cependant, l’Institut français des statistiques et des Études économiques devrait lancer une enquête du recensement de la population française pour l’année 2019. Elle se déroulera du jeudi 17 janvier au samedi 16 février.

 

source : www.observalgerie.com

Imprimer

Un mineur étranger revient à 50 000 € par an : combien de smics cela représente ??

Combien d'heures de travail cela représente pour les smicards Français et Européens ? Qui ne gagnent pas ça en 4 ans ? Et qui ne pourront jamais donner ça à leur propres enfants ?

Marine ta gueule, le grand remplacement il est là !

RF

...

Le coût de la prise en charge d’un mineur étranger au titre de l’aide sociale à l’enfance (ASE) atteint 50 000 € par an. A l’échelle du territoire national, la note explose. Elle pourrait atteindre 1,5 milliard d’euros d’ici la fin de l’année. Et ce chiffre ne cesse d’être réévalué à la hausse.

...

http://www.fdesouche.com/1102381-la-prise-en-charge-dun-mineur-etranger-revient-a-50%e2%80%89000%e2%80%89e-par-an-un-budget-d15-milliard-deuros-dici-la-fin-de-lannee?fbclid=IwAR1gVR18H4313nl-b5zq8NueZxV9eu8Oz-I2ebAr9_zKcdpi0JzGxy_7XOo

Imprimer

  • 1
  • 2

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites