Résistance Identitaire Européenne

L’Algérie envahit les Champs-Elysées ! (Coupe arabe)

 

L'Algérie a vaincu la Tunisie dans le cadre de la coupe arabe de la FIFA 2021 ce mercredi 15 décembre. De 16h à 1h du matin, la préfecture de Paris a décrété l'interdiction de l'avenue des Champs-Elysées et des abord de l'Arc-de-Triomphe au supporters de l'équipe algérienne.

Le week-end dernier, ceux-ci avaient bloqué l'avenue, et s'étaient confrontés aux forces de l'ordre. Un individu, par exemple, avec un drapeau algérien s'était hissé sur le capot d'un véhicule de militaires du dispositif Sentinelle pour agiter son étendard. Malgré l'arrêté préfectoral, les supporters algériens ont pu atteindre les Champs-Elysées de 22h jusqu'à 1h, bloquant la circulation de façon sporadique.

Nous les avons rencontrés.

 

Imprimer

IMMIGRATION, L’ASSIMILATION IMPOSSIBLE

Avec Alain DE BENOIST

propaganda

 

Q : Le débat sur l’« intégration » des immigrés s’enlise depuis des décennies, ne serait-ce que parce qu’il n’est jamais précisé à quoi il s’agit de s’intégrer : à une nation, à une histoire, à une société, à un marché ? C’est dans ce contexte que certains préfèrent en appeler à l’« assimilation ». Il y a deux mois, le magazine Causeur consacrait tout un dossier à cette notion en titrant, en première page : « Assimilez-vous ! » Ça vous inspire quoi ?

Lire la suite

Imprimer

Submersion migratoire de l'Europe: pourquoi ils ne feront rien contre...

an1

 

Une réaction s’impose après avoir visionné le « débat de la droite » organisé ce 21 novembre 2021 par BFMTV. Un mot tout d’abord sur le décorum de l’émission : un fond bleu roi, des spots lumineux qui font penser à un jeu de télé-réalité, peut être un décor de billard électronique. Remarquons aussi que la table est désormais remplacée par le pupitre qui ressemble à la cabine de jeu d'arcade ce qui en dit long sur le changement de civilisation auquel nous assistons.

Lire la suite

Imprimer

Dans les cités de Marseille avec Stéphane Ravier

 

Marseille, le Pastis, le vieux-port, la culture, la cuisine, la pétanque... Oui, mais pas que.

Parce que Marseille c'est aussi - malheureusement - le trafic de stupéfiants, un taux de délinquance ahurissant, des quartiers entièrement possédés par les délinquants, et une islamisation visible de certains territoires.

Pour un regard lucide et éclairé sur la réalité à Marseille, le sénateur (RN) Stéphane Ravier nous fait faire le tour de la ville, embarqués en voiture. Des images inédites de certaines zones et une tension palpable à certains moments.

 

Imprimer

« Grand remplacement » : « Les gouvernements ne veulent pas l’aborder », selon Jean-Paul Gourévitch

 

Depuis qu’Éric Zemmour a décidé de faire campagne sur l’immigration, tout le monde parle du « Grand remplacement », sans forcément savoir ce qui se cache derrière ce terme polémique.

L’idée d’un basculement démographique et ethnique à l’œuvre sur le continent européen est-elle sérieuse ?

Explications avec l’essayiste Jean-Paul Gourévitch, auteur de « La Tentation Zemmour et le Grand Remplacement » (Éd. Ovadia).

 

Imprimer

GRAND REMPLACEMENT 2 : MARSEILLE !

 

Après notre premier reportage de terrain à Paris et sa banlieue (Aulnay-sous-Bois, Trappes, Saint-Denis), nous continuons à recueillir l’avis des français et des étrangers sur la question du « Grand Remplacement ».

« Le Grand Remplacement », ce concept théorisé par l’essayiste Renaud Camus depuis 2010 fait aujourd’hui florès dans le milieu politique : c’est le sujet de la campagne présidentielle à venir, imposé par Éric Zemmour. Ce concept veut qu’il existe en France et plus largement en Europe un processus de substitution des populations de souches par des peuples d’Afrique, et notamment du Maghreb. Un bouleversement démographique, donc.

De l’ultra-gauche à une large partie de la droite républicaine, beaucoup contestent la véracité de ce concept.

Chez Livre Noir, nous ne prétendons nullement à une étude scientifique et démographique, ni à un débat sur la définition de ce terme et sa réalité. Nous prétendons à faire de l’enquête de terrain. C’est pourquoi nous sommes allés poser directement la question aux marseillais, afin de connaitre leur opinion à ce sujet.

 

Imprimer

Présidentielle 2022. Marine Le Pen n’exclut pas l’immigration en cas de pénuries de main-d’œuvre

marinevoilée

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen n’exclut pas de recourir à l’immigration pour combler un manque de main-d’œuvre urgent dans des secteurs clés, comme le subit actuellement le Royaume-Uni, a-t-elle indiqué mercredi près de Bordeaux.

« Je ne suis pas idéologue. […] Donc, si demain, mon pays, la France, avait besoin de faire appel à de l’immigration, soit », a-t-elle répondu la candidate déclarée à l’élection présidentielle de 2022, en conférence de presse à Merignac. Elle ne ferme donc pas la porte à l’idée d’accueillir des résidants non français.

Londres, en manque de chauffeurs routiers, s’est résolu samedi à amender sa politique d’immigration et à accorder jusqu’à 10 500 visas de travail de trois mois pour la période allant jusqu’à la fin de l’année.

« Mais si demain on a besoin, je n’ai pas de problème avec ça. Il n’y pas dans mon opposition à l’immigration, je ne sais quelle xénophobie qui ferait que je serais opposée idéologiquement à l’immigration. Mais en l’occurrence, je pense que la France n’est pas du tout, du tout, dans cette situation », a ajouté la candidate du Rassemblement national.

« L’immigration n’est pas la seule solution »

Elle a toutefois estimé que parfois, d’autres solutions existent que l’immigration pour résoudre les problèmes de pénuries dans certains secteurs. « C’est ce message-là que je souhaite porter en France, dans les secteurs qui sont en tension, parfois, la seule solution, ce n’est pas l’immigration. Il y a d’autres solutions à mettre en place », a-t-elle insisté.

Avec « 6 millions de chômeurs » et « 10 millions de pauvres », la France « n’a pas besoin de faire appel à l’immigration » et doit, au contraire, « mettre en place des solidarités à destination de ses propres compatriotes », a encore ajouté Marine Le Pen, au lendemain de sa proposition d’inscrire dans la Constitution, la « maîtrise » de l’immigration et la « priorité nationale ».

Imprimer

GRAND REMPLACEMENT : LA PAROLE AUX CITÉS !

 

« Le Grand Remplacement », ce concept théorisé par l’essayiste Renaud Camus depuis 2010 fait aujourd’hui florès dans le milieu politique : c’est le sujet de la campagne présidentielle à venir, imposé par Éric Zemmour. Ce concept veut qu’il existe en France et plus largement en Europe un processus de substitution des populations de souches par des peuples d’Afrique, et notamment du Maghreb. Un bouleversement démographique, mais de l’ultra-gauche à une large partie de la droite républicaine, beaucoup contestent la véracité de ce concept.

Chez Livre Noir, nous ne prétendons nullement à une étude scientifique et démographique, ni à un débat sur la définition de ce terme et sa réalité.Nous prétendons à faire de l’enquête de terrain.C’est pourquoi nous sommes allés poser directement la question au coeur des cités, aux habitants de Trappes, à la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois, à Saint-Denis et Barbès, pour connaitre l’opinion des habitants à ce sujet.

 

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites